Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 21:49

Dessin publié dans le Courrier d'Aix de cette semaine

Sujet : Marseille-Provence Capitale Européenne de la culture
Que se passe t-il à Aix pour l'ouverture ce WE ?

Notamment l'intervention de l'artiste Yayoi Kusama,qui a habillé
les platanes de la célèbre artère aixoise...

A voir également ci-dessous photo du Cours Mirabeau

MP-2013-petit.jpg

reporter.jpg 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ysope 19/01/2013 07:37

Il semble que c'est une entreprise d'Eguilles qui a fourni le tissu pour habiller les arbres

denise 16/01/2013 22:34

J'ai pas eu le temps de vous lire mais moi J'ADORE !
et en plus deux jardiniers ,locataires , ds mon domaine agricole à Eguilles ,ont récupéré un rouleau et ont entouré le tronc d'un énorme platane à l'entrée ! si si !

Ysope 11/01/2013 14:54

Toutafait moi aussi j'aime les ponts végétaux ou également appelés ponts camouflés :-)

Manu 09/01/2013 15:16

Bah moi ça ne me révèle rien du tout, juste qu'on cache une oeuvre d'art en prétendant faire de l'art. En s'appropriant quelque part, le passé et l'art du passé. Je ne nie pas le travail de
préparation, et je ne mettrai pas forcément des guillemets sur le terme d'artiste attaché au Monsieur, mais sur ce coup-là je ne vois pas la valeur ajoutée. Les arguments que tu avances se
tiennent, bien sur, et ce sont souvent les mêmes ou des arguments du même type qui viennent expliquer ce genre de bidules, mais ça ne m'empêchera pas de penser que ça relève plus du gadget qu'une
véritable création, esthétique et valorisante. Je ne dirais pas la même chose d'un jeu de lumière, mais là, non, vraiment. N'oublie pas qu'il y a aussi tout une nomenklatura derrière ce genre de
trucs, des modes, des appuis relationnels, des gens qui décident qu'est ce qu'on doit aimer ou pas, qu'est ce qui est l'art ou pas. Le fait est que tout ça est subjectif, et que normalement, je ne
devrais pas dire "excentricité" mais plutôt "je n'aime pas", mais je trouve qu'à tout accepter, on finit par se laisser tirer vers le bas. Je te donnerai un contre-exemple, le Pont Juvénal d'Aix en
Provence, petit pont du centre ville tout discret, qui fut habillé il y a quelques années d'un jardin sur béton vivant et évolutif.

http://www.livingwallart.com/vertical-garden-installations/pont-max-juvenal-aix-en-provence/

Pour moi, là y'a une vraie valeur ajoutée, et j'imagine qu'il y a surement des calculs, des dessins, et un travail d'installation conséquent. L'artiste a pris quelque chose et l'a transcendé.
L'autre, il a juste mis une grosse bâche (je caricature mais c'est quand même ça).

Ysope 09/01/2013 14:54

Encore de l'art content pour rien :-)

La question de l'emballage renvoie à la problématique "cacher/montrer" : cacher pour davantage révéler, montrer...CAD "transfigurer le banal" ...le pont neuf, objet (élément architectural,
patrimoine) ou "institution" que les gens traversent désormais sans s'en apercevoir ni apercevoir l'objet même, il devient banal dans sa pratique quotidien du parisien lambda, le fait de l'avoir
emballé a fait que l'on peut l'appréhender différemment tant dans sa forme que dans son espace, le vécu de l'individu se transcende et transfigure l'objet pour mieux le percevoir, l'apprécier,
- il y a aussi la problématique de l'oeuvre insitu monumentale hors l'espace muséal, l'oeuvre n'est plus dans un musée elle est dans l'espace urbain, on ne passe plus par l'institution pour la voir
elle peut même se vivre au quotidien,
- le rapport à l'oeuvre monumentale, (à la monumentalité) entrer dans l'oeuvre pour mieux appréhender ce qui se joue et ce qui en enjeu...il faut avoir vécu cet instant ou l'on pénètre sur sa
chaussée, il est diffèrent mais là, chaque espace, centimètre sont enveloppés, cachés, les corbeilles, les bancs, les lampadaires, la chaussée...je l'ai vécu enveloppé à cette époque, fantastique,
et quand j'y retourne c'est magique (je vis en province), là on prend en compte sa matérialité sa présence, son histoire, c'était fort......
- il y a aussi derrière toute la préparation à cet évènement, les dessins préparatoires, les photos, avant pendant après, il y a un rapport avec le "insitu" avant/pendant/après et sa
transfiguration cacher/ montrer, c'est tout le travail de l'artiste qui est en jeu, c'est un enjeu...
Il a fait de même pour le Reichstag à Berlin

Présentation

  • : Ysope - dessin de presse - dessin d'actualité- dessin d'humour
  • Contact

A propos d'Ysope...

...et pour du boulot, des renseignements
ou me contacter c'est ici

Recherche

Le dessin de la semaine...

... retrouvé dans le blog

Gaz schiste 3bis

Mon actu

. Ysope dans
l'Almanach 2011
du dessin de presse.

al11

. Festival de Vialas 
16 et 17 avril 2011
 
. Festival de Téloché 
21 et 22 mai 2011

. Festival de St-Just 
08 et 09 oct 2011

 

. Festival de Joyeuse 

22 et 23 oct 2011

 

Ils publient mes dessins

Dans la presse papier :
Le Ravi (Mensuel infos et satires en Paca)
Le Sans Culotte (Mensuel satirique Vendéen)
Le Courrier d'Aix (Hebdomadaire)
Le Poiscaille (Mensuel satirique Liégeois)
Revue Silence (Explorateur d'alternatives)
Ecoute (Magazine Franco-Allemand)
Garrigues (Revue éditée par le CEN Paca)
Fakir (Mensuel) 


Sur le Web :
Infos-matin
Economie et Société
Agoravox
Le Post
Turpitudes
Humeur des humoristes
Le Journal du net
Freelandz

 

Catégories

Un TShirt signé Ysope ?...

sur la boutique
Jackuse.com

Tshirt ysope 1quart 

Paper blog

Paperblog